Si j’étais le seul chrétien du monde…

Si j’étais le seul chrétien du monde, je pourrais facilement perdre confiance en mes convictions. Peuvent-elles vraiment être vraies si je suis le seul à y croire ? De même, si j’étais le seul type de chrétien – si tous les chrétiens du monde avaient le même âge que moi, étaient de la même race ou de la même nationalité – je pourrais aussi perdre confiance. Une religion peut-elle vraiment être vraie si un seul groupe démographique l’affirme alors que la grande majorité la rejette ? Peut-elle être la vraie foi si elle est la foi d’un seul type de personne?

Mais je n’ai pas à avoir peur, car il est merveilleux de constater que l’Église chrétienne est aussi diversifiée que le monde lui-même. C’est une source de profondes bénédictions et un motif de confiance.

Je trouve extrêmement encourageant de savoir qu’il existe des chrétiens dotés d’une grande intelligence, qui se sont sérieusement penchés sur les preuves de la foi, et qui en sont venus à croire et à s’attacher à tout cela. Je trouve tout aussi réconfortant de savoir qu’il y en a, qui ont un esprit très simple, qui ont peu de capacité à saisir les preuves de la foi, mais qui, dans leur simplicité, y croient et s’y engagent.

Je trouve extrêmement encourageant de savoir qu’il existe des chrétiens dotés d’une grande intelligence, qui se sont sérieusement penchés sur les preuves de la foi, et qui en sont venus à croire et à s’attacher à tout cela.

Je suis heureux de savoir qu’il y a des gens dont la foi est bien établie et mature, qui ont enduré de nombreuses épreuves et traversé de nombreuses tempêtes. Pourtant, à travers tout cela, leur amour pour Dieu et leur confiance dans ses desseins sont restés fixes et constants – renforcés, même, par une longue persévérance. Je me réjouis également de savoir, qu’il y en a d’autres dont la foi est jeune et fraîche, qui viennent tout juste de se détourner d’une vie de rébellion pour se soumettre à l’autorité du Christ – des gens dont les cheveux sont pratiquement encore mouillés par l’eau de leur baptême. Leur foi n’a pas encore été testée, mais elle est tout aussi vraie.

Je suis heureux de savoir qu’il y a des gens dont la foi est bien établie et mature, qui ont enduré de nombreuses épreuves et traversé de nombreuses tempêtes.

Je trouve poignant de savoir, qu’il y a des gens qui ont grandi dans un contexte occidental, immergés dans sa vision du monde, mais qui ont trouvé cela insatisfaisant – à tel point qu’ils n’ont trouvé leur satisfaction qu’en embrassant le Christ. Je suis tout aussi ému de savoir, qu’il existe des personnes qui ont grandi dans un contexte non occidental, immergées dans des visions du monde complètement différentes, mais qui les ont trouvées tout aussi décevantes. Qu’ils soient de l’Ouest ou de l’Est, du Nord ou du Sud, d’ici ou d’ailleurs, ils se sont tournés vers le même Sauveur et ont été liés les uns aux autres dans la même famille.

Cela m’éblouit de savoir qu’il y a des chrétiens qui ont plié le genou devant le Roi Jésus quand ils étaient vieux, alors qu’ils approchaient de leurs dernières années ou de leurs derniers jours. Après avoir fui toute leur vie, ils se sont finalement tournés vers l’amant de leurs âmes. Cela m’inspire également de savoir, qu’il existe des chrétiens qui ont cédé leur volonté au Roi Jésus alors qu’ils étaient jeunes – trop jeunes pour tout comprendre, mais suffisamment âgés pour exprimer leur foi d’enfant en soumettant leur vie au Seigneur.

Cela me donne confiance de savoir, qu’il y a des chrétiens qui sont fantastiquement riches et d’autres qui sont extrêmement pauvres, mais que les deux se sont confiés au même Sauveur. Cela me réchauffe le cœur de savoir, qu’il y a des chrétiens qui ont reçu la meilleure éducation que ce monde puisse offrir et d’autres qui n’ont reçu aucun enseignement formel, mais que les deux sont des enfants du même Père. Je me réjouis de savoir, qu’il y a des chrétiens dont la peau est la plus sombre de toutes les teintes et d’autres dont la peau est la plus claire, mais que tous sont membres de la même famille.

Si j’étais le seul chrétien du monde, ou le seul type de chrétien du monde, j’aurais de bonnes raisons de remettre en question ma foi et de douter de sa validité. Mais il est magnifiquement et merveilleusement vrai que notre Dieu est le Dieu de toutes sortes de personnes et qu’il construit un royaume de jeunes et de vieux, de grands et de pauvres, de noirs et de blancs, de sages et de simples, de célèbres et d’inconnus. Il construit un royaume qui transcende toutes les distinctions et toutes les frontières afin qu’ensemble, à partir d’une multitude de personnes dans un grand nombre de lieux et avec une diversité de voix, nous puissions louer le seul nom qui est au-dessus de tous les noms.

Cet article a été initialement publié sur Challies.com. La traduction est publiée ici avec permission.

Tim Challies
Plus de publications

Le père de Tim est originaire de Montréal et sa mère des Cantons-de-l'Est. Tim est un écrivain incontournable de la blogosphère anglophone. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont plusieurs ont été traduits en français : La foi d’hier pour l’ère d’aujourd’hui (Excelsis, 2011), Faire plus. Mieux. (BLF Edtions, 2017), Théologie visuelle (BLF Edtions, 2017). Il est ancien à Grace Fellowship Church. Lui et sa famille habitent à Toronto.

Published By: Tim Challies

Le père de Tim est originaire de Montréal et sa mère des Cantons-de-l'Est. Tim est un écrivain incontournable de la blogosphère anglophone. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont plusieurs ont été traduits en français : La foi d’hier pour l’ère d’aujourd’hui (Excelsis, 2011), Faire plus. Mieux. (BLF Edtions, 2017), Théologie visuelle (BLF Edtions, 2017). Il est ancien à Grace Fellowship Church. Lui et sa famille habitent à Toronto.