Vous voulez aider les femmes enceintes en crise? Recherchez l’esseulée.

Il y a quelques années, j’ai rencontré une femme célibataire et enceinte nommée Jordan. Elle avait 19 ans. Elle a rejoint dans mon église « Embrace Grace », un groupe de soutien pour les femmes ayant des grossesses imprévues, et elle a partagé son histoire avec nous. 

Quelques jours avant de venir à la rencontre, Jordan avait découvert qu’elle était enceinte. Elle était effrayée. Enfant unique, sa mère avait quitté le foyer quand elle était bébé. Le foyer de Jordan se composait de son père et elle.

Lorsque son père a appris la grossesse, il était en colère et blessé. Il lui disait qu’elle n’était pas apte à être mère. Il insistait pour qu’elle choisisse l’avortement ou l’adoption. Jordan se sentait en conflit : dans son cœur, elle voulait être mère, mais personne dans sa vie n’était d’accord. 

Un jour, alors qu’elle se rendait en larmes à son travail au centre d’expédition UPS, elle a crié à Dieu et lui a demandé d’envoyer quelqu’un à qui elle pourrait se confier, quelqu’un qui l’aiderait à savoir que faire. En désespoir de cause, elle a dit : « Dieu, envoie juste quelqu’un aujourd’hui avec un paquet sur lequel est écrit le mot église, et alors je saurai que je peux lui demander de l’aide en toute sécurité. »

Le reste de la journée passa lentement. Beaucoup de clients sont venus à son comptoir, mais aucun n’avait le paquet qu’elle recherchait. Cinq minutes avant la fermeture du magasin, un homme est entré avec des boîtes étiquetées « église ».Dieu, dans sa grâce, avait répondu à sa prière. 

Elle a demandé avec empressement à l’homme : « Travaillez-vous dans une église ? » Il a répondu : « Non, j’ai une entreprise qui aide les églises. » Comme elle sentait ses forces l’abandonner, l’homme a expliqué qu’il fréquentait Gateway Church, située juste de l’autre côté de la rue, en face du magasin. C’était tout ce qu’elle avait besoin d’entendre : elle savait qu’il devait être son aide, envoyé par Dieu. 

Jordan a ouvert son cœur à cet inconnu, expliquant sa grossesse, les réactions de ses proches et à quel point, elle cherchait désespérément des réponses. Le père de quatre enfants a écouté patiemment et l’a rassurée sur le fait que l’église pourrait peut-être l’aider. Avant de partir, l’homme a prononcé des mots encourageants et lui a dit qu’il prierait.

Quelques jours et appels téléphoniques plus tard, Jordan était dans le groupe « Embrace Grace », assise à une table avec d’autres jeunes femmes célibataires et enceintes. En partageant son histoire, j’ai vu de l’espoir dans ses yeux. Finalement, quelqu’un avait compris. 

Ce qui m’a le plus touché, ce sont ses paroles à la fin de son histoire. La beauté subtile de sa déclaration ne m’a pas frappé immédiatement, mais cela a eu un impact sur mon cœur : « Mon père a dit que je serais une mauvaise mère, mais cet homme que j’ai rencontré au magasin UPS a dit qu’il pensait que je serais une bonne mère. »

Ce disciple de Jésus lui avait dit des paroles de vie, juste là, au magasin d’expédition. Il n’avait pas fait une déclaration profonde et belle qui devrait être accrochée quelque part sur un mur. Il avait tout simplement partagé avec son cœur. Il n’avait peut-être pas réfléchi à deux fois à ces mots, mais pour Jordan, c’était tout ce qu’elle avait pour s’accrocher.Quelqu’un croyait, qu’elle pouvait être une bonne maman, même si cette personne était un parfait inconnu.

Chercher et secourir

Des gens comme Jordan sont partout. Ils travaillent dans nos épiceries, nous servent au restaurant et livrent nos colis. Nous trouvons des âmes en peine partout où nous allons. 

Je parle souvent aux pasteurs de l’approche de leur église, au sujet du ministère auprès des femmes, ayant des grossesses non désirées. Je reçois fréquemment une réponse du genre : « Eh bien, nous n’avons pas de femmes enceintes dans notre église, donc ce n’est pas un problème pour nous. » Malheureusement pour de nombreuses femmes dans cette situation, l’église n’est pas le premier endroit vers lequel, elles pensent courir pour chercher de l’aide. Il faudra une équipe derecherches et de secours pour aller les trouver et les accueillir. 

Dans la parabole de la brebis perdue de Luc 15.4-5, le berger part à la recherche de la brebis perdue : « Si l’un de vous a 100 brebis et qu’il en perde une, ne laisse-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules… »

Ne négligez pas la manière dont Jésus utilise le mot « jusqu’à » dans ce passage. Il ne dit pas qu’il cherche la brebis perduejusqu’à ce qu’il soit fatigué ou jusqu’à ce qu’il fasse nuit. Il dit qu’il cherche « jusqu’à ce qu’il la retrouve ». Il ne revient pas non plus agacé ou frustré par la recherche de la brebis. Il revient en se réjouissant et prêt à célébrer d’avoir retrouvé celle qui était perdue.

Chercher l’esseulée

La mission du Christ sur terre était et est toujours de chercher et de sauver ce qui est perdu. Il quitterait volontiers les 99 pour aller en secourir une. La même mission de recherche et de sauvetage nous a été confiée. Nous devons repérer activement les errants, les faibles et les fatigués – et cela inclut les femmes célibataires et enceintes qui prient pour un miracle. 

Il existe de nombreuses façons de trouver ces mamans qui ont besoin d’aide et d’espoir dans nos communautés. Mettez-vous en contact avec votre centre de grossesse local et faites-leur savoir que leurs clientes célibataires et enceintes sont les bienvenues dans votre église. Priez pour offrir de l’aide et de l’espoir, selon votre environnement.

Rencontrez les infirmières de votre école secondaire, du Cegep et de l’université et demandez comment vous pouvez aider les mamans qui ont des grossesses non planifiées. Et surtout, demandez régulièrement au Seigneur de vous mettre en relation avec une maman qui prie pour qu’il intervienne dans sa situation. 

Le canal de son miracle pourrait être toi.

Cet article a été adapté de Help Her Be Brave: Discover Your Place in the Prolife Movement (Moody, 2021). (Aidez-la à être brave: découvrez votre place dans le mouvement pro-vie)

Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition. La traduction est publiée ici avec permission. L’article est légèrement adapter pour un contexte hors des États-Unis.

Amy Ford est la cofondatrice et présidente d' Embrace Grace, une organisation à but non lucratif qui encourage et équipe l'Église pour qu'elle s'occupe des jeunes femmes célibataires et enceintes et de leurs familles. Elle est également l'auteur de Help Her Be Brave: Discover Your Place in the Pro-Life Movement (Moody, 2021) ainsi que d'autres livres. Amy s’adresse à un public varié à l’échelle nationale, y compris lors d’événements pour femmes, des conférences pro-vie et d’adoption, des formations pour leaders d’Église et des soirées bénéfices pour centres de grossesses.

Published By: Amy Ford

Amy Ford est la cofondatrice et présidente d' Embrace Grace, une organisation à but non lucratif qui encourage et équipe l'Église pour qu'elle s'occupe des jeunes femmes célibataires et enceintes et de leurs familles. Elle est également l'auteur de Help Her Be Brave: Discover Your Place in the Pro-Life Movement (Moody, 2021) ainsi que d'autres livres. Amy s’adresse à un public varié à l’échelle nationale, y compris lors d’événements pour femmes, des conférences pro-vie et d’adoption, des formations pour leaders d’Église et des soirées bénéfices pour centres de grossesses.