L’impact d’un monde fascinant

Il n’est plus à prouver que le monde numérique, aussi séduisant soit-il, change nos vies et a un impact souvent radical sur nos âmes. Pour une personne, le défilement sur Instagram est inévitable à tous moments de la journée, pour d’autres, ce sont les films ou les séries sur l’envoûtant Netflix, pour certains, c’est l’actualité des médias en général, pour quelques individus, ce sont les jeux vidéos qui les attirent, alors que pour plusieurs, c’est seulement d’éviter le moment présent et de s’émerveiller dans un univers à l’opposé du leur.

Peu importe notre façon d’interagir avec l’influence de nos téléphones intelligents ou des écrans dans notre quotidien, je crois que nous devons tous évaluer si quelques idoles se sont intégrées inconsciemment ou non dans nos coeurs.

Plusieurs d’entre nous tentons de remplir le vide que nous ressentons, ou l’ennui qui nous prend, ou la fatigue qui persiste par autre chose que la présence de notre Sauveur. Nos âmes sont en danger lorsque nous les exposons constamment au monde numérique sans prise de conscience. Nous devons réaliser le temps que nous passons derrière les écrans, nous devons réfléchir aux effets positifs autant que négatifs causés par la technologie. Bien que nos vies se soient grandement améliorées grâce aux nouvelles technologies et que les applications peuvent avoir de merveilleux avantages pour notre quotidien, les effets sur le long terme peuvent affecter notre relation avec Dieu. 

Sur la page Facebook de SOLA, la citation suivante a récemment été publiée : « L’une des grandes utilités de Twitter et de Facebook sera de prouver au Jour Dernier que l’absence de prière n’était pas due au manque de temps. » John Piper

Je crois personnellement que les médias sociaux, les écrans et le monde numérique en général ont un effet très large sur nos coeurs. Piper constate un point important concernant notre insuffisance de prières, mais encore, ce manque de temps que nous déclarons si facilement est une démonstration externe d’une grande souffrance interne. Nous sommes loin de Dieu. Nos coeurs sont aveuglés par l’extraordinaire, par des images percutantes. Les écrans assaillent nos réflexions tranquillement, souvent sans que nous en soyons conscients.

Les médias sociaux, les applications, notre téléphone ou les écrans eux-mêmes ne sont pas problématiques. Des complications surgissent à cause de la dépendance qu’ils engendrent, et de l’éloignement de Dieu qu’ils causent.

Le défi est de comprendre pourquoi nous tendons le bras si rapidement vers notre téléphone au lieu de tourner les yeux vers Dieu. L’enjeu est d’être libre devant les écrans. Libre de les utiliser ou de les mettre de côté. La bonne nouvelle est que seulement Christ peut nous combler parfaitement. Seulement Lui peut nous libérer de l’emprise de ce péché qui s’est peut-être glissé en nous. Et j’aimerais vous inviter à aller vers Lui pour lui en parler. Discuter avec Lui de ce problème et trouver des solutions dans Sa présence. 

Pour se faire, j’ai écrit un dévotionnel sur ce sujet pour nous permettre de prendre un temps de réflexion sur notre relation avec ce monde fascinant : le numérique. Ma prière est qu’il nous rende intentionnels et conscients, qu’il nous permette de vivre libres avec la technologie et surtout qu’il nous incite à aimer Dieu davantage que les écrans. 

Ce livre est un dévotionnel sur sept jours concernant notre relation avec le monde numérique! 

Site Web | Plus de publications

Rachel Bergeron est une écrivaine passionnée par son Seigneur. Elle désire proclamer ses bienfaits dans sa vie pour encourager les gens qui souhaitent lire ses faibles mots. Elle écrit régulièrement sur ses médias sociaux.

Published By: Rachel Bergeron

Rachel Bergeron est une écrivaine passionnée par son Seigneur. Elle désire proclamer ses bienfaits dans sa vie pour encourager les gens qui souhaitent lire ses faibles mots. Elle écrit régulièrement sur ses médias sociaux.