Qu’est-ce que cela signifie d’appeler Dieu “Mon Rocher?”

La plupart des psaumes font référence à Dieu comme étant « Mon Rocher ». Dans le Psaume 28:1, par exemple, nous lisons:

« Éternel! c’est à toi que je crie. Mon rocher! ne reste pas sourd à ma voix, de peur que, si tu t’éloignes sans me répondre, je ne sois pas semblable à ceux qui descendent dans la fosse. » (Ps 28.1) 

Alors, qu’est-ce que cela veut dire d’appeler Dieu mon « Rocher » ?

J. Alec Motyer nous donne une réponse très utile dans son commentaire « Psaumes au quotidien ». Il dit: « Le mot ‘Rocher’ porte le symbole significatif et évident de la stabilité, la permanence, etc. Mais aussi, toujours dans la Bible, ça point vers le rocher vivant qui est frappé dans Exode 17.6. »

Exode 17 bien sûr, raconte l’histoire d’une marche longue et épuisante de l’oasis sèche à Réphidim jusqu’aux collines du Mont Sinaï. Les gens se tenaient à un fil – littéralement – ayant manqué d’eau le jour d’avant. Ils marchaient par la foi. Et s’il n’y avait pas d’eau à Sinaï? Et si nous étions seulement entrain de changer l’emplacement de notre propre tombe?

Alors Dieu avait dit de marcher, alors ils ont marché. 

Et alors, à la limite absolue de leur endurance, alors qu’ils ne pouvaient possiblement aller plus loin, Dieu leur a dit d’arrêter et il a pointé une “roche” particulière et il a dit à Moïse de la frapper avec son bâton. Et lorsqu’il l’a fait, un ruisseau d’eau vive s’est déversé de ce rocher, faisant une rivière de salut pour le peuple de Dieu dans le désert. 

C’est ce que cela veut dire d’appeler Dieu “mon Rocher”. Cela veut dire mon Sauveur. Celui qui me rafraîchit. Celui qui me restaure. Celui qui me délivre. 

Vous pourriez même dire que “Rocher” représente le nom de Jésus dans l’Ancien Testament. L’apôtre Paul mentionne pratiquement cela dans 1 Corinthiens 10.1-4: 

« Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. »

De parler du Seigneur comme mon “Rocher” est de faire référence au “rocher vivant et frappé dans Exode 17.6”, qui est Jésus, qui nous donne vie, rafraîchissement et renouveau dans un monde sec et stérile – Grâce à Dieu! 

Paul Carter 
Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Paul est l'heureux mari de Shauna Lee et le fier papa de 5 beaux enfants, Madison, Max, Mikayla, Peyton et Noa. Il a fréquenté le Moody Bible Institute et est diplômé de l'Université York (B.A.) et du McMaster Divinity College (MDiv). Il est dans le ministère pastoral depuis 1994, servant à la fois dans les églises Fellowship et Canadian Baptist à Oakville, Mississauga et Orillia, Ontario Canada. Il est actuellement le pasteur principal de la Cornerstone Baptist Church, Orillia, une grande église à plusieurs membres du personnel passionnée par la prédication biblique et la mission locale. Il est l'hôte et le professeur de Bible du podcast « Into The Word ». Twitter: @pastrpaulcarter.

Published By: Paul Carter

Paul est l'heureux mari de Shauna Lee et le fier papa de 5 beaux enfants, Madison, Max, Mikayla, Peyton et Noa. Il a fréquenté le Moody Bible Institute et est diplômé de l'Université York (B.A.) et du McMaster Divinity College (MDiv). Il est dans le ministère pastoral depuis 1994, servant à la fois dans les églises Fellowship et Canadian Baptist à Oakville, Mississauga et Orillia, Ontario Canada. Il est actuellement le pasteur principal de la Cornerstone Baptist Church, Orillia, une grande église à plusieurs membres du personnel passionnée par la prédication biblique et la mission locale. Il est l'hôte et le professeur de Bible du podcast « Into The Word ». Twitter: @pastrpaulcarter.