Quand l’enseignement des écritures sur le sexe semble invraisemblable

Nous causions sur le patio d’une brûlerie à Liberty Village. Je décrivais comment notre église semble étrange dans une communauté du centre-ville de Toronto. J’ai mentionné quelques croyances que nous avons — le baptême des croyants, que les hommes et les femmes sont égaux, et pourtant différents, et que le sexe est réservé pour le mariage entre un homme et une femme — juste au moment où quelqu’un passait par là, me jetant un regard furieux. Mes amis se demandaient si la personne allait m’agresser. Avoir de telles croyances n’est pas simplement bizarre ou désuet. C’est considéré comme étant invraisemblable et même dangereux.

Une de nos tâches est de comprendre notre époque et les forces qui forment les pensées des gens de nos jours. Le livre récent de Carl Trueman, The Rise and Triumph of the Modern Self (La montée et le triomphe du soi moderne) nous aide à faire cela.

Une autre de nos tâches est d’exprimer la vérité des Écritures afin que les gens puissent voir la beauté du dessein de Dieu. Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles. Ils sont créés pour notre bien et sa gloire. Nous fleurissons dans la mesure où nous obéissons aux commandements de Dieu dans nos vies même quand ils contredisent l’esprit de notre époque. Nous avons besoin d’enseignants qui peuvent dire la vérité biblique et faire la relation avec les mensonges culturels qui nous entourent.

Encore une troisième tâche est de répondre à des questions qui exigent notre attention. Une de ces questions est la Loi C-6, une loi qui créerait de nouvelles offenses criminelles par rapport à la thérapie de conversion. Les chrétiens doivent considérer la question de comment répondre.

Des soucis concernant la thérapie de conversion

« La plupart des gens ont une idée négative concernant la ‘thérapie réparatrice’ – la méthode thérapeutique d’essayer de changer l’orientation homosexuelle de quelqu’un, » écrit Preston Sprinkle dans son livre People to Be Loved. « Beaucoup considèrent la thérapie réparatrice comme étant contraire à l’éthique, et destructive. »

Les chrétiens peuvent être d’accord que la coercition, ou forcer les gens à changer leur orientation vers le même sexe est incorrect. Dieu ne nous appelle pas à forcer les gens à l’obéissance. Je suis frappé par le comportement de Jésus autour des pécheurs dans le domaine sexuel – une catégorie qui nous inclut tous. Il ne cautionnait pas le péché, mais il s’est toujours soucié de la personne et a déployé la grâce.

Le problème est que la Loi C-6 est ambiguë. Ce n’est pas clair si la législation criminaliserait une série de sermons ou d’études bibliques de jeunesse concernant l’éthique sexuelle, ou des ministères dans l’église qui donnent de l’appui à des personnes qui cherchent à mettre leurs vies en ordre selon l’enseignement des Écritures. Ce n’est pas surprenant. Ça semble impossible dans la société d’aujourd’hui à comprendre comment l’enseignement des Écritures sur la sexualité pourrait être une bonne nouvelle.

Il ne s’agit pas seulement de la thérapie de conversion. Il s’agit de l’habileté de l’église à prêcher et enseigner la vérité biblique concernant le sexe.

Deux façons de répondre

Comment devrions-nous répondre?              

À court terme, priez. Écrivez à votre député au parlement et au Ministre de la Justice. La Evangelical Fellowship a fourni des ressources sur la Loi C-6, incluant une lettre que vous pouvez adapter pour votre propre usage.

Mais jouons aussi le jeu à long terme. Ed Shaw dit que nous avons un problème de crédibilité: ça ne semble pas plausible de pousser pour, et vivre, selon les enseignements du christianisme sur le sexe et le mariage dans un monde qui nous dit d’être fidèle à nous même. Trevin Wax écrit, « Répondons au désir de notre société en offrant une vision totalement différente du sexe et du mariage. Déclarons ce que Dieu est pour. » L’église, écrit-il, peut devenir « un havre d’espoir, un refuge au milieu du chaos sexuel. »

Ce n’est pas suffisant de parler contre notre culture. Travaillons pour démontrer que le point de vue chrétien sur le sexe est plausible et beau dans nos propres églises et ailleurs.

Cet article a été initialement publié sur The Gospel Coalition Canada. La traduction est publiée ici avec permission.

Site Web | Plus de publications

Darryl Dash est l'auteur de How to Grow: Applying the Gospel to ALL of Life. Il est pasteur de la Liberty Grace Church à Toronto. Il est également cofondateur de Gospel for Life et directeur de l'Advance Church Planting Institute. Il est titulaire d'un doctorat en ministère du Gordon-Conwell Theological Seminary et compte plus de 25 ans d'expérience dans le ministère. Darryl est marié à Charlene et a deux enfants adultes, Christy et Josiah. Vous pouvez trouver Darryl en ligne sur DashHouse.com.

Published By: Darryl Dash

Jacques Boulet (PhD, Université de Toronto) est éditeur de SOLA, ainsi que directeur de Farel | Institut de Théologie Réformée. Ses spécialités académiques sont les langues bibliques et l'Ancien Testament. Il cherche à contribuer à la croissance de l'Église au Québec en enseignant la Parole de Dieu et en enseignant à d'autres à l'enseigner à leur tour. Avec son épouse Paige, il a trois enfants.