L’évangile dans le cœur, la tête et les mains

Home
Théologie
L’évangile dans le cœur, la tête et les mains

L’évangile dans le cœur, la tête et les mains

Si nous voulons que l’évangile soit efficace, il doit être actif dans le cœur, la tête et les mains. Tout commence par recevoir l’évangile dans le cœur. Dans sa plus simple expression, l’évangile, c’est «Christ est mort pour mes péchés» (Ga 1.3, 4). On peut rajouter : «…et ressuscité pour ma justification». À un premier niveau, cette bonne nouvelle doit être comprise et reçue dans le cœur. Ensuite, il s’agit que cette intériorisation de l’évangile dans l’âme influence ma pensée, ma compréhension et mes doctrines. Paul parle de «la saine doctrine d’après le glorieux évangile» (1 Ti 1.11). Ça, c’est l’évangile dans la tête. Puis finalement, pour avoir un évangile vraiment fonctionnel, il faut qu’il paraissent dans ma conduite : «conduisez-vous d’une manière digne de l’évangile» (Ph 1.27).

L’évangile doit constamment agir dans la vie du chrétien, et ne doit pas simplement débuter notre vie comme enfant de Dieu. Nous pensons naturellement que l’évangile est nécessaire pour entrer dans la vie nouvelle avec Dieu. Mais nous avons aussi malheureusement tendance à penser que cet évangile est simplement la porte préliminaire après quoi on va graduer à des choses plus profondes. Il est vrai que la vie chrétienne est appelée à progresser. Paul dit : «Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès.» (1 Thessaloniciens 4:1, voir aussi Hé 5.12, 2 Th 1:3 et 1 Ti 4:15).

Mais l’évangile doit paraître au centre de chaque domaine de notre vie, chaque jour, même après avoir connu le Seigneur depuis des décennies. Nous négligeons de toujours revenir à l’évangile, la bonne nouvelle du salut gratuit en Jésus Christ. Paul souligne très clairement la nécessité de penser et agir selon l’évangile bien après que nous l’ayons compris et reçu initialement. Il dit dans 1 Corinthiens 15.1, 2 : «Je vous rappelle, frères, l’évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.»

Il est évident que l’évangile est pour la vie entière!

Il semble que Dieu a voulu nous rafraichir la mémoire à cet égard par un vent nouveau et béni depuis une dizaine d’années. Il a permis le lancement de deux organisations nouvelles qui portent l’évangile dans leur nom et leur philosophie de base : Together for the Gospel et The Gospel Coalition. Ces saintes influences ont motivé nos chrétiens du Québec à fonder SOLA, qui œuvre aussi à recentrer notre réflexion et notre action sur l’évangile de Jésus Christ.

Lors des réunions pour préparer les Conventions Nationales de la Coalition pour l’évangile, Don Carson et Tim Keller ont posé une question : «Quelle est l’importance de l’évangile?». Un des participants, Mike Bullmore a répondu : «l’évangile doit constamment être actif au centre, pas juste au début. Chaque chrétien doit avoir une connaissance précise et une expérience continuelle de la force de l’évangile dans tous les domaines de sa vie. La bonne nouvelle de la personne et l’œuvre de Jésus Christ doit être au centre de la vie du chrétien et de l’Église locale. L’évangile doit être fonctionnel, puissant, à l’œuvre.» Bullmore est ensuite venu au Québec pour développer ce thème de l’évangile qui doit être pleinement fonctionnel si l’on veut qu’il soit efficace.

SOLA
À propos de l'auteur

René Frey est présentement coach et, avec Benoit Constant, ils implantent une Église Baptiste à Saint-Léonard. L’assistance début décembre 2013 était à 58 et les réunions se font encore au bâtiment de l’ÉBÉRosemont où René a été pasteur 35 ans avant de passer le bâton à Richard Chouinard. René est marié à «son précieux vis-à-vis», Sharon. Ils ont 4 enfants et 5 petits-enfants. Quand il prend le temps, René aime solutionner Sudoku.

© 2017 - SOLA, Coalition pour l'Évangile